Si vous êtes comme moi, en matière de vêtements et accessoires vous n’avez JAMAIS assez de choix. Le « je n’ai rien à me mettre! » ce n’est pas que dans les pubs et les magasines féminins. C’est aussi dans ma chambre, devant mon copain désespéré et mon armoire pleine à craquer.

Ridicule? Un peu. Sûrement. Amusant? Pas pour moi et mes fesses à l’air (mais hilarant pour monsieur qui me voit courir partout en petite culotte et chaussettes). Inévitable? J’en ai bien l’impression. C’est donc ainsi que chaque déménagement est un enfer, mais c’est aussi pour ça que je suis hy-per organisée avec mes fringues. J’ai beau en avoir beaucoup trop, je saurais vous dire exactement où se trouve telle paire de socquettes à pois, qui est rangée séparément des chaussettes classiques (elles-même séparément des chaussettes de sport), entre les culottes et les collants, derrière les protège-pieds en nylon. Je suis un peu une maniaque du rangement.

Assorted Garments on Brown Wooden Wardrobe
Ce n’est pas aussi bien plié du côté de chéri…

Mais l’ordre c’est important pour pouvoir choisir sa tenue sans s’y perdre, d’abord, puis avoir une vue claire d’ensemble quand on fait le nettoyage de printemps (je saurai par exemple que les deux derniers tops en bas de la pile du fond, je pourrai les donner!). Ça, et le désordre me pique les yeux. Beaucoup de fringues, oui, mais pliées et rangées par couleur et/par matière/par coupe s’il vous plaît.

Ça me rassure de voir de beaux cintres dans mon armoire, plutôt que tout un tas différents, en plastique. Je prends ceux en métal cuivré chez Primark, trop beaux et vraiment pas chers!

Ils existent avec ou sans coeurs

J’accroche toutes mes robes, mes hauts qui froissent, mes chemises, et mes plus beaux pulls. Je classe par type et par couleur. Le reste pourra aller dans ma commode ou sur les étagères de mon armoire.

Sur les étagères d’ailleurs, c’est même discipline: Pile de t-shirts, pile de t-shirt à manches longues, pile de débardeurs. Pulls chauds, pulls moins chauds. Jupes, shorts. Même mes culottes sont séparées en deux tas. Et mes chaussettes (trois tas). Et mes collants (6 tas). Pour assurer toutes ces séparations ultra-stratégiques je m’équipe chez Ikea.

        

Les boîtes en textile Skubb sont parfaites pour tout ça! Le blanc me permet d’y voir clair dans mes sous-vêtements surtout noirs. J’en ai même choppé un lot pour mon copain; peut-être que ça l’encouragera à ranger… Pendant que je suis chez Ikea j’attrape aussi un rangement à suspendre dans mon armoire pour y mettre des 15000 paires de chaussures.

J’y vois donc clair dans mon armoire, et je ne perds jamais rien – contrairement à monsieur. Bon, le problème c’est que je ne sais toujours pas quoi porter…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *